Accueil‎ > ‎News‎ > ‎

Du 29 décembre au 02 janvier : Evasion Trail à Tataouine

publié le 11 janv. 2014 à 08:29 par Damien Plainchault


Proposée par l'association Carthago pour la 4ème fois, j'ai participé du 29 décembre au 2 janvier à l'Evasion Trail à Tataouine. Il s'agissait, en plus de s'évader d'un hiver humide, de participer au plus insolite et simple réveillon allié à la pratique de la course à pied dans le cadre extraordinaire de la région de Tataouine. Tataouine-les-bains (qui n'est pas encore jumelé avec Thonon-les-Bains) …. depuis toujours, on a entendu ce nom qui évoque le bout du monde, les grands espaces, la destination inconnue ... mais aussi le bagne de l'armée française ou encore le tournage de certaines scènes d'un épisode de Stars War.

Après la découverte de Djerba, direction une porte de l'Erg Oriental, le désert du Sahara tunisien, à Ksar Guilane pour une première étape de dunes de 24km le 31 décembre 2013 au matin. Etape en boucle à proximité de la palmeraie, avec des dunes où le manque d'appui rappelle un peu la course dans la neige. Accompagné parfois par de jeunes tunisiens, je pourrai quand même profiter des grands espaces à perte de vue et du silence du désert tout en veillant à ne pas m'égarer. A l'arrivée après 2h07' en ayant savouré chaque foulée, je profite de la source thermale de la palmeraie qui permet d'entamer une bonne récupération avant la suite du programme.


Direction ensuite le village troglodytique berbère de Douiret pour une nocturne de 9km autour du village dans la montagne. Malgré la frontale il est difficile de profiter du parcours tant il faut regarder où vont nos pas, surtout que le balisage n'est pas parfait. Heureusement les bénévoles locaux sont là pour nous aiguiller avec leurs feux de camp qui brillent dans la nuit. Difficile de mettre du rythme avec la fatigue du matin et le profil de l'étape bouclée en 46' à la 6ème place. Enfin le réveillon berbère mais pas d'abus car dans quelques heures il faudra déjà remettre les runnings.

Enfin départ le 1er janvier 2014 à 9h30 pour la dernière spéciale de 18km Douiret-Guermassa. Au classement les positions sont acquises même si chacun essaye quand même d'accrocher le coureur qui précède. Pour moi avec 2 tunisiens et 2 français devant dont notre national chocho Dominique Chauvelier tout est joué et l'écart est fait avec les poursuivants, dont le célèbre Karim Mosta et ses 25 marathons des sables. Dernière étape en 1h27. La fatigue se fait sentir mais il ne reste plus qu'à jouer au touriste en attendant la remise des récompenses. Chacun a droit à un panier, une bouteille d'huile locale, une médaille et une boîte de patisseries tunisiennes.

Dernière soirée à Djerba avant le retour en France vers le froid et la neige. En tous cas très belle expérience que je ne peux que conseiller avec une organisation au top, et un côté solidaire également entre participants et envers les populations locales. Avec un parcours à peine modifié si ce n'est l'étape nocturne, deux joëlettes tractées par des coureurs de l'association Loir Espoir Athlé ont permis d'emmener des enfants handicapés profiter également de ce total dépaysement et de l'ambiance humaine et solidaire des trailers, et nous donner ainsi une vraie leçon de vie.


Comments